Dent de Moirans, baptême du vélo

Le Cube nouveau est arrivé. C'est un vélo dit All Mountain avec 130mm de débattement de cadre à l'arrière, et 150mm à l'avant. Tout équipé en XT, la transmission est ultra fluide et le rendement est excellent. Roues Sun Ringlé, freins Formula RX avec disque de 180mm... ça freine fort, très fort!

Le Cube est mort, vive le Cube!

Le précédent (AMS Pro 100) était un excellent grimpeur au rendement impeccable, vif dans les relances et rapide sur les terrains roulants. Celui-ci devrait être un bien meilleur descendeur, tout en gardant de bonnes capacités de montée grâce à sa géometrie (amortisseur horizontal en haut) et à ses suspensions verrouillables avant-arrière.

Petit essai hier soir sur le terrain: une montée par la route de Veurey jusqu'à Montaud, puis sur le Chemin de Champ-Long jusqu'à la cabane du Bois Vert: très agréable en montée, ça ne pompe pas et la position est bonne. La cassette 10 pignons permet d'avoir une plage de réglage étendue. En franchissement, c'est tout bon, bien que le boitier de pédalier soit un poil plus bas que sur le précédent, ce qui oblige à être plus attentif aux obstacles.

Descente par le chemin des affûts jusqu'à la route, en sentier lisse rapide puis caillouteux assez raide: la fourche rend le pilotage presque trop facile, et le freinage est sécurisant. J'ai du atteindre des vitesses que je n'avais jamais vues...!

Suite par le sentier de la Voroize, fermé par arrêté municipal suite aux gros orages de l'été: arbres en travers, sentier éboulé, coulées de cailloux... bref, du technique et du difficile. Là encore, le confort de descente est incomparable: beaucoup de plaisir à rouler ce sentier, où d'habitude je serrais un peu les fesses!

Au bilan, vous l'aurez compris, je suis bien content.

Les Ouillères

Un beau sentier de sous-bois en vélo après le boulot, avec Fred. L'inconvénient a été la montée à Mont-Saint-Martin, en plein cagnard. Grosse suée, on a du perdre 5kg chacun dans les lacets...

Heureusement, la descente est magique: du single bien roulant en sous-bois, quelques épingles gentilles et 2 ou 3 passages plus techniques avec des cailloux. Le terrain est bien sûr très sec, rendant l'adhérence aléatoire.

La Sure

Envie d'une bonne tirée de vélo ce matin, avant la chaleur de l'après-midi. Vers 8h30 je décolle de la maison pour la Sure, le sommet qui surplombe Autrans. La vue y est magnifique, très dégagée sur toute la Chartreuse et Belledonne.

Mais avant d'y arriver, il faut se taper presque 20km de montée sur l'ancienne route du Mortier.

Traversée de Montaud.
Montaud

L'ambiance est incroyable sur cette vielle route: les glissières et les parapets sont encore en place, parfois on voit même le marquage au sol.
Ancienne route du Tunnel du Mortier

Peu après le déco de parapente, la route est barrée.
upload

Le passage de l'éboulement vers 1200m (après 1000m de montée) impose un portage assez technique sur un tout petit sentier, là où la route s'est fait emporter par la montagne. Plus loin, on rejoint le vieux goudron mais il faut slalomer entre les blocs et les cailloux qui envahissent la route depuis des années.

Enfin, le tunnel est atteint. Et il faut le traverser. L'éclairage n'est pas obligatoire, le tunnel étant long mais rectiligne: on en voit la sortie dès qu'on rentre dedans. Le revêtement de la route est plutôt bon et sans surprises, mais quand on est un peu claustro, il faut tout de même se faire violence.
Brrrrr....

De l'autre côté, l'ambiance change: on passe des falaises suspendues au dessus de la plaine au plateau calme et ensoleillé du Vercors. Il faudra encore un peu de portage pour atteindre le sommet de la Sure, et profiter du panorama.

La Sure. Celle d'Autrans.

Pour la descente, j'opte pour le Chemin des Boeufs après avoir retraversé le tunnel. De bonnes sections de vélo, mais le sentier n'est pas toujours très propre. La fin se fera sur les jolis singles au dessus de Noyarey.
Il est 13h quand je rentre à la maison, juste à temps pour allumer le barbecue.

« précédente page 8 sur 8